A propos

Qui suis-je?

Une fille lambda, qui bosse dans le domaine culturel et dont les journées sont rythmées comme du papier à musique. Je vis en couple, en province, avec un chat.

 

Pourquoi ce blog?

On peut être une provinciale et être une pintade.

J'ai commencé ce blog en traitant du Gothic Lolita pour de plus en plus m'en éloigner. Ce blog est pour moi une sorte de journal, d'outil, pour apprivoiser ma féminité, la mode, les inspirations...

Il s'agit d'une sorte de carnet virtuel où chacun peut piocher ce dont bon lui semble.

 

Mon rapport à la mode?

Durant toute ma scolarité, j'ai délaissé tout ce aspect de ma vie. Tout d'abord parce que la mode de l'époque ne me convenait pas, que je préférais bouquiner et que j'étais timide et parfois à contre courant.

Ayant passé mon lycée entouré de filles, j'ai vaguement compris un truc: "si tu ne suis pas la mode, t'es naze." et "si tu la suis, t'es naze aussi".

Pourquoi je dis cela? Petite anecdote perso. Une année, j'arrive au bahut avec des jupes liberty (imprimé petites fleu-fleurs). Les "top-fashion" de ma classe délirent "ouha les rideaux de ta grand-mère!". Et, une année plus tard, qui portent ces imprimés liberty? Ces mêmes "top-fashion" parce que les magazines avaient donné leur feu vert. Autre anecdote, changement de lunettes, arrivée des rectangulaires, je m'en prend une paire, plastique bordeaux! La Miss monde de la classe (ouais, une pauvre fille qui se présentait chaque année aux pré-séléctions de la ville pour faire Miss France. Mais chais même pas si un jour elle a était Miss andouillette du Val d'Ajol) critique avec ses copines supra-mode: "t'as vu, elle m'a copiée" "ouais mais t'inquiètes pas, à elle, ça lui va pas de toute façon, toi t'es plus belle!".

Bref, j'ai toujours des rectangulaires, noires aujourd'hui et des Gucci.

Tout ça pour dire que quoi que vous fassiez, il y a aura toujours des critiques (supra-constructives)

 

Puis, après des années de noir et de marron, je me penche sur des modes alternatives: le gothique, le fruits (très coloré, mode japonaise) puis le Gothic Lolita car j'ai toujours aimé le style victorien, les beaux tissus, les belles découpes. Aujourd'hui, après être passé par le Classic Lolita (un style assez mature, inspiration XIXe...) je me retourne vers la mode contemporaine occidentale mais en osant aujourd'hui les petits grains de folie et en ne subissant pas la mode mais en choisissant celle qui me convient.

Néanmoins, je n'ai pas un seul style, j'aime jouer avec les apparences, les tenues selon les envies, les inspirations et les situations.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :